French 
Print this page

Micro-Contact Printing

 
Généralités :

La lithographie douce, souvent appelée « Micro-Contact Printing (μCP)», constitue une méthode de dépôt de biomolécules présentant de nombreux avantages pour des applications de type Biopuces.

Pour la fabrication de puces à ADN,  le μCP est une technique compétitive par rapport au dépôt robotisé de gouttes traditionnellement utilisé. Le coût est inférieur, la densité des puces est augmentée et la qualité et la définition des motifs biomoléculaires sont supérieures.

Le μCP peut être poussé jusqu'à une résolution sub-micrométrique proche de 50 nm.

Une voie technologique originale impliquant la lithographie douce est proposée : peigner individuellement des longs brins d'ADN sur des sites organisés précisément sur la surface  pour des études de génétique.

Objectifs du TP :

En une journée, réalisation en salle blanche d'un timbre souple en PDMS présentant des reliefs micrométriques, report de molécules fluorescentes et observation au scanner de la Plateforme Biopuces (Génopôle de Toulouse).

En partant d'un wafer de silicium vierge, les étudiants effectuent les diverses opérations de fabrication du moule en silicium en utilisant les méthodes et équipements traditionnels de la microélectronique (photolithographie optique, gravure sèche et silanisation anti-adhérence).

Ils procèdent ensuite au mélange du polymère, à son moulage, à sa thermoréticulation et au démoulage.  

Le timbre ainsi obtenu est alors imprégné à l'aide d'une solution de bio-molécules fluorescentes, reportée sur lames de verre par tamponnage.

L'observation des lames se fait ensuite au scanner biologique de la Plateforme Biopuces.

 

 

Partenaires du Projet : 

L.A.A.S: Thèse de Christophe THIBAULT sous la direction  de Christophe VIEU